Organisation du site Plan détaillé du site Recherche sur le site Voyage Népal: Katmandou, Pokhara, Everest, Annapurna Infos pour préparer un trekking au Népal Récit de mon séjour au Népal Photos du Népal Infos à propos du site Documentation: Himalaya, Népal, Everest, Sherpa, Montagne Introduction Zone Himalaya

Himalaya du Népal

   

 

   
Page active
 
Everest, Chomolungma ou Sagarmatha - D'abord désignée Peak B, cette montagne, point culminant de la chaîne de l'Himalaya, fut renommée Peak XV en 1852. Sur la recommandation de Sir Andrew Waugh, surintendant du Survey of India, on la rebaptisa Mont Everest en 1856, en l'honneur de Sir George Everest, le chef de la mission britannique chargé plusieurs années auparavant de réaliser la triangulation des Indes britanniques. Pourtant, cette montagne apparaissait déjà sur une carte du Tibet datant de 1733 sous le nom de Tschoumou Lancma. Aujourd'hui, les Tibétains la nomment Chomolungma, la déesse mère de la terre tandis que les Népalais l'appellent Sagarmatha, la montagne dont la tête touche le ciel. Les Chinois la désignent Qomolangma.

 
 
 
 
 

Formation de l'Everest

Localisation du mont EverestChevauchant la frontière séparant le Népal et le Tibet, le mont Everest est situé dans la partie orientale de la chaîne de l'Himalaya. Plus haut sommet au monde, il doit son altitude à la collision entre le sous-continent indien et le continent asiatique.

L'Everest se compose essentiellement de trois types de roches : métamorphiques, granitiques et enfin, sédimentaires. La roche sédimentaire est constituée de plusieurs couches de sédiments formées par le dépôt des restes d'animaux marins s'étant accumulés au fond de l'ancien océan Téthys qui séparait alors les deux « continents ». Le plancher de cet océan fut soulevé, il y a plusieurs dizaines de millions d'années, lorsque la plaque indienne (sous-continent indien) s'est enfoncée sous la plaque eurasienne (continent asiatique). Ce processus est à l'origine de la formation de l'Himalaya et de l'Everest.
Everest : face nord

Le mont Everest depuis le nord et le sud

Deux facettes bien différentes de la même montagne. À gauche en arrière-plan, la face nord du mont Everest depuis Rongbuk au Tibet. À droite en arrière-plan, la face sud-ouest de la montagne depuis le Kala Pattar au Népal

Faces, arêtes et glaciers

La montagne, de forme pyramidale, se distingue par ses trois faces : la face nord, la face sud-ouest et la face est. Ces faces sont délimitées par les principales arêtes suivantes : l'arête nord, l'arête nord-est, l'arête sud-est et l'arête ouest qui convergent vers le sommet. Plusieurs glaciers glissent sur ses flancs. Le glacier du Khumbu, au sud-ouest, s'étire sur 18 km tandis que celui du Kangshung, à l'est, mesure 14 km. Au nord, le glacier du Rongbuk, long de 13 km, vient mourir près du fameux monastère de Rongbuk situé au pied de la face tibétaine de l'Everest. Les glaciers secondaires du Rongbuk ouest et du Rongbuk est sont aussi situés sur la face tibétaine de la montagne.

Le mont Everest depuis l'espace Photo

Conditions polaires

Il fait très froid sur cette montagne. En janvier, la température moyenne est de -36°C et peut descendre jusqu'à -60°C. En juillet, le mois le plus chaud, la température moyenne est de -19°C. La température ne monte jamais au-dessus du point de congellation. C'est pourquoi l'Everest est souvent appelé le Troisième Pôle.

L'essentiel de la neige qui s'accumule sur l'Everest tombe durant la mousson, entre juin et septembre. Entre décembre et mars, les tempêtes d'hiver y sont fréquentes. En tout temps, une tempête subite peut s'abbattre sur la montagne laissant parfois plus de deux mètres de neige au sol dans les endroits les moins exposés au vent. Au sommet de la montagne, les vents peuvent atteindre 195 km/heure au plus fort d'une tempête hivernale.

Altitude de l'Everest

L'altitude de l'Everest fut d'abord établie à 8 840 mètres, d'après une mesure prise à environ 160 km de distance. En 1954, une équipe indienne effectua de nouvelles mesures à partir d'une douzaine de points d'observation autour de la montagne. La moyenne de ces mesures fut établie à 29 028 pieds (8 848 m). En 1992, une équipe italienne utilisant un appareil GPS (Global Positioning System) confirma cette mesure. La mesure la plus récente, établie aussi par la technologie de positionnement global par satellite, a donné 8 850 mètres. En 1999, après six mois de travaux conduits avec rigueur, des géophysiciens de l'Université du Colorado ont confirmé cette mesure désormais reconnue par la National Geographic Society (NGS). Selon le professeur Bilham, la montagne continue de s'élever à raison de 3 à 5 mm par année tout en se déplaçant vers le nord-est d'environ 27 mm sous la poussée créée par l'enfoncement de la plaque indienne sous la plaque eurasienne.

Lire l'article Origine de l'Himalaya

 

Everest : face nord Everest : face sud-ouest
 


Sir George Everest

On raconte que Sir George Everest aurait été réticent à l'idée que la plus haute montagne de la terre porte son nom. Il aurait préféré qu'on la désigne en tenant compte des coutumes locales.

Sir George Everest © Royal Geographical Society
Sir George Everest

Mesure de l'altitude de l'Everest

En s'appuyant sur un réseau de 31 stations GPS établies en Inde, au Népal et au Tibet, l'équipe du professeur Bilham de l'Université du Colorado (Boulder) a réalisé au cours des dernières années, des observations visant à mesurer plus précisément l'altitude de l'Everest, et surtout son déplacement.

Le chaÎnon manquant
L'absence d'appareils GPS au sommet même de la montagne constituait cependant le chaînon manquant. Dans le cadre du projet Millenium Expedition to Mount Everest, dirigé par Bradford Washburn, les alpinistes américains Pete Athams et Bill Grouse, accompagnés de cinq Sherpas, ont effectué le 5 mai 1999, de nouvelles mesures après avoir installé deux appareils GPS au sommet de la montagne.

Une mesure rigoureuse
Résultat : 8 850 mètres. La mesure la plus généralement acceptée jusque là était 8 848 mètres. Cette mesure est considérée par la National Geographic Society comme la plus minutieuse jamais réalisée à ce jour. Ainsi en témoignait Allen Caroll, cartographe en chef à la NGS : « The National Geographic Society is accepting this new elevation for Everest because it is clearly the most authoritative and thoroughly executed measurement of the highest point on the earth's surface. ». Le Népal ne reconnaît toutefois pas cette nouvelle mesure.

Everest - Face sud-ouest
Le mont Everest

Vue rapprochée sur la face sud-ouest du
mont Everest depuis le Kala Pattar au Népal

Altitudes comparÉes

Sommets

Altitude

  Mont Blanc-France

      4 807 m

  Kilimandjaro-Tanzanie

      5 895 m

  Denali-Alaska USA

      6 195 m

  Aconcagua-Argentine

      6 959 m

  Everest-Népal/Tibet       8 850 m

Crédits photo
© National Geographic Society (à gauche en haut)
© Yama Adventures (à gauche au centre)
© Jean-Guy Harrison (à gauche en bas)

© Royal Geographical Society (à droite en haut)
© Serge-André Lemaire (à droite en bas)

 
Zone Himalaya | Accueil | Himalaya | Népal | Everest | Sherpa | Pays et régions | Montagne
Destination Népal | Cahier pratique | Carnet de voyage | Photos | Plan du site

Page précédente   Visite guidée

Bookmark and Share