Organisation du site Plan détaillé du site Recherche sur le site Voyage Népal: Katmandou, Pokhara, Everest, Annapurna Infos pour préparer un trekking au Népal Récit de mon séjour au Népal Photos du Népal Infos à propos du site Documentation: Himalaya, Népal, Everest, Sherpa, Montagne Introduction Zone Himalaya

Himalaya du Népal

   

 

   
Page active
 
Formation des montagnes - Où qu'elles soient situées, les hautes chaînes de montagnes du monde ont en commun un certain nombre de caractéristiques liées aux processus de leur formation et de leur évolution. Elles imposent en outre des conditions de vie similaires à la flore, à la faune et aux hommes qui y sont établis. Comment se forment les montagnes ? Quelles sont les conditions qu'elles imposent à ceux qui y vivent ? Quelle importance revêt la préservation des montagnes parmi les éléments essentiels à la vie sur terre ?
 
 
 
 

Les montagnes naissent et meurent

Parfois toute en douceur et domestiquée, parfois rugueuse et dangereuse, la montagne offre une variété de visages qui ne cessent de nous émerveiller. Les montagnes occupent 25% de la surface de la terre (océans exceptés) et abritent 10% de la population mondiale. C'est dire toute leur importance. Les montagnes évoluent selon un cycle comparable à celui qui caractérise les organismes vivants. Elles naissent, connaissent une période de croissance vigoureuse, atteignent la maturité, vieillissent et meurent, usées par les forces d'érosion. Bien sûr, il faut compter ici en millions d'années.

Les continents valsent

Il est admis depuis plusieurs décennies que l'écorce terrestre est constituée de grandes plaques rigides sur lesquelles reposent les continents et les bassins océaniques. Ces plaques rigides se déplacent lentement en glissant sur le manteau plus fluide. On distingue les plaques continentales sur lesquelles reposent les continents et les plaques océaniques sur lesquelles reposent les bassins océaniques. Ces dernières, même si elles sont moins épaisses que les plaques continentales, sont constituées de matière plus dense. Les plaques se déplacent les unes par rapport aux autres. Deux plaques peuvent s'éloigner (divergence) ou au contraire se rapprocher et entrer en collision (convergence). Elles peuvent aussi glisser l'une contre l'autre créant une friction à leurs bordures (transformation). C'est principalement là où les plaques se rencontrent, c'est-à-dire à leurs bordures, que se situent les zones de déformation de l'écorce terrestre. L'interaction des plaques est à l'origine des tremblements de terre, de l'activité volcanique et de la formation des montagnes.

Les plaques tectoniques Carte

L'écorce terrestre se plisse

Lorsque deux plaques continentales constituées de roches de même densité entrent en collision, la poussée qu'elles exercent l'une sur l'autre et la pression qui en résulte ne peuvent se résorber que par le plissement de l'écorce terrestre (épaississement de la croûte) ou l'enfoncement de l'une des plaques sous l'autre, qui a pour effet de soulever la croûte terrestre. Les deux phénomènes ont pour résultat l'émergence d'une chaîne de montagnes. Lorsqu'une plaque océanique, constituée de matière dense entre en collision avec une plaque continentale constituée de matière moins dense, elle s'enfonce sous la plaque continentale tout en la soulevant (zone de subduction). Ce phénomène est aussi à l'origine d'une chaîne de montagnes.

Si la naissance de nombreuses chaînes de montagnes peut s'expliquer par le mouvement des plaques, d'autres par contre semblent résulter de processus quelque peu différents : éruption de matériaux provenant du centre de la terre donnant naissance aux volcans ; séparation et soulèvement de masses rocheuses à la suite d'une fracture de l'écorce terrestre causée par des pressions souterraines ; etc. Ces derniers phénomènes seraient aussi reliés au mouvement des plaques.

Au risque d'une simplification excessive, voici résumé quelques éléments de la théorie de la tectonique des plaques. C'est grâce à cette théorie relativement récente que les scientifiques expliquent le lent mouvement perpétuel caractérisant la surface de la terre et le changement de sa physionomie à travers les millénaires. Elle permet de reconstituer notamment le passé des continents et l'histoire des montagnes.

La terre change de physionomie

De nombreux chercheurs pensent qu'il y a environ 650 millions d'années, toutes les masses continentales de la terre formaient un mégacontinent baptisé Rodinia, écrit Pierre-André Bourque (2003), professeur au Département de géologie et de génie géologique à l'Université Laval. Ce mégacontinent s'est fragmenté en quelques masses continentales (Gondwana, Laurentia, Sibéria, Baltica et quelques autres). Ces masses ont commencé à dériver les unes par rapport aux autres. Elles s'éloignèrent et se rapprochèrent, ouvrant et fermant au fil du temps des océans. Certaines entrèrent en collision, donnant naissance à des chaînes de montagnes.

Il y a 255 millions d'années, plusieurs masses continentales étaient à nouveau rassemblées pour former la Pangée, un mégacontinent qui, il y a 200 millions d'années, commença aussi à se fragmenter : Laurasia au nord et Gondwana au sud. Il y a environ 160 millions d'années, la fragmentation a commencé à individualiser les masses continentales actuelles. Cette lente mouvance a façonné la surface de la planète pour lui donner la physionomie que nous lui connaissons aujourd'hui. Notons enfin que le mouvement des continents se poursuit toujours, très lentement mais inexorablement.

La Pangée (237 MA) Carte
Fragmentation de La Pangée   Carte   
Fragmentation de la Pangée :  Animation  Animation 

Crédits photo
© Serge-André Lemaire
Les images du US Geological Survey sont libres de droits.

 

 

 


Les grands soulèvements

La grandes chaînes de montagnes sont apparues sur la terre il y a plusieurs millions d'années. Le grand rassemblement qui conduisit à la formation de la Pangée causa des collisions entres plaques qui firent naître les Appalaches et les monts Ourals.

Chaîne des Appalaches
ChaÎne des Appalaches
QuÉbec, Canada

De même, les collisions qui résultèrent du démembrement de la Pangée, provoquèrent la formation des Pyrénées, des Alpes, des Atlas, des Andes, des Rocheuses et enfin de l'Himalaya.

Montagnes Rocheuses canadiennes
Montagnes Rocheuses
Alberta, Canada


 

Schéma de la terre

La terre est constituée d'un noyau de matière solide dont la température dépasse 4 000 °C. Ce noyau interne est entouré d'un noyau externe liquide.

Coupe de la terre
Cliquez sur l'image

Ce noyau externe est à son tour entouré d'un manteau constitué de roches chaudes (asthénosphère) et enfin de l'écorce terrestre (lithosphère), dont la profondeur atteint à peine 100 km dans les parties les plus épaisses.

 

Les plaques tectoniques :

Plaque africaine
Plaque antarctique
Plaque australienne
Plaque arabique
Plaque eurasienne
Plaque indienne
Plaque nord-américaine
Plaque sud-américaine
Plaque des Philippines
Plaque du pacifique
Plaque Scotia
Plaque Cocos
Plaque de Nazca

À ces grandes plaques s'ajoutent des plaques mineures : Adriatique, Anatolienne, Ibérienne, Iranienne, Galapagos, Juan de Fuca, Somalienne... soit une trentaine.

Les hauts sommets
Les plus hauts sommets de la planète    Tableau
Les plus hauts sommets des continents  Tableau

Sites externes
Site externe Planète terre
Site externe 
This Dynamic Earth

 
Zone Himalaya | Accueil | Himalaya | Népal | Everest | Sherpa | Pays et régions | Montagne
Destination Népal | Cahier pratique | Carnet de voyage | Photos | Plan du site

Page précédente   Visite guidée

Bookmark and Share